Actualité

L’AXION TERRA TRAC, une machine clé pour la fertilisation

Des précipitations exceptionnellement élevées et des températures élevées au cours de l’hiver dernier entraînent une mauvaise praticabilité des champs et des prairies. Dans ces conditions difficiles, l’AXION TERRA TRAC de CLAAS prouve à nouveau sa polyvalence pour la fertilisation de printemps et les traitements phytosanitaires.

Les conditions difficiles

Dans de nombreuses régions d’Europe, l’hiver dernier a été nettement trop humide et trop chaud. Grâce aux fortes précipitations, les nappes phréatiques asséchées durant les sécheresses de 2021 à 2023 sont à nouveau suffisamment remplies d’eau disponible pour les cultures. Toutefois, la portance et la praticabilité des sols restent limitées. C’est surtout le cas dans les champs situés proche du niveau de la mer, les champs marécageux et les champs non drainés. Même sur les surfaces avec des couches d’argile dans les niveaux de sol plus profonds, l’eau de pluie ne s’infiltre actuellement que lentement.

Pub


L’AXION TERRA TRAC de CLAAS, une machine clé pour la fertilisation du printemps

Dans ces conditions difficiles, l’AXION TERRA TRAC de CLAAS devient une machine clé dans de nombreuses exploitations agricoles et entreprises de travaux agricoles. “Ces dernières années déjà, certains clients utilisaient leur AXION TERRA TRAC pour l’apport d’engrais minéraux ou organiques en février et mars, en particulier dans les régions où il pleut beaucoup et où les phases de gel du sol sont courtes “, explique Victorien Schreiber, chef de produit Tracteurs chez CLAAS France. 

“Avec les machines à roues, de nombreuses surfaces sont à peine praticables dans les premières semaines après la fin de la période d’interdiction. On ne laisse pas de traces profondes. Il y a en même temps un risque élevé que les véhicules s’enlisent. Il faille alors les dégager à grand renfort de machines et de personnel. Cela concerne aussi bien les tracteurs équipés d’épandeurs d’engrais portés, que les tracteurs avec pulvérisateurs traînés. Mais aussi les dotés rampes de distribution, de dispositifs d’épandages sans tonnes, ou encore d’épandeurs de fumier ».

35 % d’augmentation de la surface de contact

l’AXION TERRA TRAC à des longs trains de chenilles TERRA TRAC sur l’essieu arrière. De cette façon, on peut supporter des charges importantes. On ménage le sol. Et, on se déplace en plus de manière stable et pratiquement sans patinage. C’ est le cas même sur des surfaces mouillées. Avec des chenilles de 735 mm de large, on offre 35%de surface de contact en plus qu’un tracteur comparable avec des roues arrière de 900 mm de large. On réduit environ de moitié la pression au sol dans la partie supérieure et inférieure du sol.

De plus, grâce à sa suspension intégrale, le suivi du contour du sol est toujours optimal. Ceci réduit le risque de pics de pression ponctuels. L’assistance à la direction agit de manière active sur la vitesse d’entrainement de chaque train de chenille. De cette façon, l’AXION TERRA TRAC limite le ripage en bout de champs. Il ménage ainsi la structure du sol des tournières. 

“Nos clients rapportent qu’ils peuvent entrer dans leurs champs deux à trois semaines plus tôt qu’avec des tracteurs à roues”, poursuit Schreiber. “En outre, les pulvérisateurs trainés s’enfoncent moins. La couche supérieure du sol n’est pas trop matraquée par l’AXION TERRA TRAC. La structure du sol est donc largement préservée. En d’autres termes, l’AXION TERRA TRAC laisse un sol porteur au lieu de la boue”.

Récolte nettement facilitée grâce à la formation minimale d’ornières

CLAAS a présenté le prototype de l’AXION TERRA TRAC en 2017 à l’Agritechnica et l’a commercialisé en 2020. Ces tracteurs de forte puissance sont commercialisés non seulement dans les pays Européens, mais aussi en Amérique du Nord et en Australie. Il est à ce jour le seul tracteur à suspension intégrale dans ce segment de machines. Ceci est grâce à ses trains de chenilles TERRA TRAC uniques. Le suivi du sol irréprochable procuré par la conception unique de la TERRA TRAC augmente non seulement le confort. Il assure également une répartition plus homogène de la pression et une force de traction sans compromis. 

“L’AXION TERRA TRAC a certes été développé en premier lieu pour les travaux de traction lourds”, résume Victorien Schreiber, “Mais depuis son lancement sur le marché, il prouve de plus en plus souvent son aptitude à être polyvalent toute l’année, de la fertilisation à la fauche des fourrages, ou encore sur le tas d’’ensilage, jusqu’aux travaux de traction les plus lourds pour les travaux du sol et les semis”.


Source: Claas