Rétrospective: Passionné par David Brown : Koen Braspenning

A la fin du mois de mai dernier, l’entreprise de mécanisation agricole Koen Braspenning a organisé des journées portes ouvertes à l’occasion de l’inauguration de leur nouveau et grand siège de Rijkevorsel (province d’Anvers). En arrivant, on se serait presque cru en 1970 en se retrouvant devant la série de tracteurs David Brown Case en état neuf. Ce serait toutefois affronter Koen, car l’équipement de son entreprise, comptant entre autres une machine d’essai pour le revissage de blocs de relevage, est résolument moderne.

Il est en tout cas clair que Koen Braspenning (35) est un passionné de la marque anglaise David Brown. « Mon grand-père, qui exploitait un élevage laitier, a acheté un David Brown 885 en 1973. Mon père a ensuite repris le tracteur. Au bout de quelques années, il s’est procuré un nouveau Renault comme tracteur principal puisque l’importateur David Brown de l’époque Frans Vandenabeele (Machelen) importait également des tracteurs Eicher et Renault. Beaucoup de distributeurs Vandenabeele vendaient donc aussi des tracteurs Renault », explique-t-il. « Mon grand frère pouvait conduire le nouveau Renault, probablement parce qu’il avait plus d’expérience que moi. Quant à moi, on m’attribuait le bon vieux 885. C’est là que mon amour et ma passion pour la marque anglaise sont nés. Le 885 avait un solide moteur à trois cylindres de 48 chevaux et une transmission à 12 vitesses avant et 4 arrière. »

Tractorpulling et David Brown

Les nombreux trophées exposés pendant les journées portes ouvertes suggèrent que Koen a fait ses preuves en tractorpulling avec un David Brown 1412 et 990.

« C’est grâce au tractorpulling que j’ai découvert la technique fiable des tracteurs David Brown et que je me suis de plus en plus spécialisé dans la réparation, la révision et la vente de tracteurs David Brown et Case », explique Koen.

La vente de tracteurs David Brown Case est devenue de plus en plus importante pour Koen ces dernières années. Malgré la reprise de David Brown, en 1972, par l’entreprise américaine Teneco, un conglomérat actif principalement dans le domaine de l’extraction de pétrole et société mère de Case, la marque a toujours des fans passionnés.

Pour la préparation et la révision des tracteurs David Brown, il faut bien entendu des pièces David Brown Case. Braspenning collabore étroitement avec LMB De With de Leerdam (Pays-Bas) pour cela. Tout comme chez Koen, pour De With, la vente de David Brown a commencé avec un hobby. Cette entreprise s’est concentré sur la vente de tracteurs et pièces David Brown Case depuis 1999. « A nous deux, nous avons un très large assortiment de tous les modèles, de seconde main et neufs », explique Koen.

Hydrashift, le précurseur

En plus de la construction de tracteurs, une filiale de David Brown Tractors Ltd. se chargeait du développement de transmissions. En 1962, l’entreprise de Meltham, en Angleterre, présentait déjà une transmission automatique basée sur un réglage de capteur. La transmission n’a toutefois jamais dépassé la phase de développement. David Brown a néanmoins réussi une nouvelle surprise avec l’introduction, en 1972, de l’Hydra Shift, un powershift à quatre échelons. En plaçant les deux systèmes powershift l’un derrière l’autre, on pouvait passer quatre vitesses sous charge. « La transmission Hydra Shift a été utilisé sur quelques modèles Case IH après la fusion entre Case et International et était la référence pour tous les autres fabricants de tracteurs à l’époque », continue Koen.

David Brown comme choix réfléchi

Quand on demande s’il y a du travail pour une entreprise qui se spécialise dans une marque disparue du marché depuis trois décennies, Koen répond comme suit : « Notre grand avantage est que les conducteurs de David Brown n’ont que très peu de spécialistes vers qui se tourner. Nos clients sont donc toujours contents d’être aidés. C’est pour cela que je maintiens mon choix pour la marque David Brown Case. Sur le plan technique, ces tracteurs sont relativement simples par rapport aux normes actuelles. Ils disposent toutefois d’astuces mécaniques à ne pas sous-estimer, comme la transmission Hydra Shift. Grâce à notre réputation concernant la marque David Brown, nous avons de plus en plus souvent la visite de clients pour la réparation de tracteurs d’autres marques et pour la vente ou la réparation de nouvelles machines agricoles.

Je note une attention toujours grandissante pour mon choix. De plus, nous atteignons un public très varié : des eta à la recherche d’une machine à six cylindres et quatre roues motrices confortable et avec un look frappant, aux éleveurs laitiers à la recherche d’un tracteur fiable à placer devant la mélangeuse tous les jours. Certains modèles, comme le 1394, sont très populaires chez les amateurs de chevaux qui veulent assumer eux-mêmes la culture de fourrage, mais il y a aussi les vrais amateurs David Brown qui désirent des pièces originales pour leurs tracteurs. Grâce au service que nous délivrons, surtout en termes de pièces de rechange et des conseils de réparation, ce nombre est grandissant », explique Koen. « Nos clients sont dispersés sur toute la Belgique. Parmi eux, on compte un nombre de distributeurs de tracteurs. Même en Wallonie, nous avons de plus en plus de clients », termine Koen.