Actualité

New Holland promeut l’usage des carburants alternatifs

La stratégie des énergies propres de New Holland a été au cœur de sa présence au Salon International de l’Agriculture , où la marque a utilisé son stand au parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris pour sensibiliser les institutions, le monde politique et le grand public aux technologies de carburants alternatifs déjà disponibles et matures pour décarboner l’agriculture.

Depuis plus de 15 ans, New Holland a ouvert la voie dans la production de matériels utilisant des carburants alternatifs au GNR afin de fournir aux agriculteurs des solutions pour atteindre des objectifs de durabilité élevés. Sur le stand au SIA, le tracteur New Holland T6.180 Methane Power avec transmission Dynamic Command, le premier et le seul tracteur au Bio-GNC (Gaz Naturel Comprimé d’origine renouvelable), lancé par New Holland en 2019 et déjà adopté par des clients dans toute l’Europe, occupera le devant de la scène.

Pub


Pub


Pub


Le biométhane

Le stand de New Holland sera stratégiquement positionné à côté de GRDF, le principal gestionnaire des réseaux de distribution de gaz naturel en France. Cette proximité vise à promouvoir l’utilisation du biométhane produit à partir de déchets et de biomasse. L’usage du biométhane présente de nombreux avantages : autonomie énergétique, maîtrise des couts du carburant, performances et facilité d’utilisation identiques au tracteur diesel équivalent. En lien avec la méthanisation agricole, le bilan carbone de l’exploitation est triplement amélioré : moins de recours aux énergies fossiles (CO2), suppression des émissions de méthane fugitif des stockages d’effluent d’élevage, remplacement d’engrais minéraux par une fertilisation avec du digestat (moins de protoxyde d’azote).

La France est aujourd’hui le premier producteur de biométhane en Europe, avec plus de 650 sites de méthanisation injectant dans les réseaux de gaz, dont 80% sont 100% agricoles, et de nombreux nouveaux projets devraient entrer en production dans les deux prochaines années.

Le Bio-GNC

Le Bio-GNC peut également être accessible aux exploitations agricoles situé sur des communes disposant d’un réseau de gaz (10.000 des 35.000 communes françaises disposent d’un réseau de distribution de gaz) ou grâce à des solutions qui captent le méthane issu du stockage des effluents d’élevages (lisier ou fumier) pour en faire du biométhane.

Le méthane fugitif issu du stockage des lisiers et des fumiers produit par les élevages est une des principales sources de gaz à effet de serre de l’agriculture française. Le méthane est en revanche la seule source de pollution qui peut être facilement convertie en énergie utile. Les solutions développées par la start-up Bennamann, dont CNH, la société mère de New Holland, a acquis la majorité des parts en 2023 vise à collecter ce méthane fugitif à la ferme en couvrant simplement les fosses à lisier. Une unité de traitement compacte et mobile vient ensuite épurer le biogaz collecté pour en faire du biométhane. L’agriculteur choisit enfin de le valoriser soit dans son tracteur soit dans un groupe électrogène en fonction de ses besoins.


Info – New Holland CNH