Machine sous les projecteurs: Injecteurs de prairie Duport All Track HD

Simple et avec une bonne répartition

La série d’injecteurs de prairie All Track de Duport se compose de trois modèles dont l’All Track HD, destiné à l’utilisateur professionnel. Avec le Farmer, le fabricant mise sur les éleveurs et propose également le Twin à doubles disques.

Le fabricant Duport de Dedemsvaart (Overrijssel, Pays-Bas) a sorti l’injecteur de prairie All Track à une époque où il n’était plus permis d’épandre du lisier au-dessus du sol dans les Pays-Bas. Cela signifie que l’All Track est construit depuis 25 ans déjà. Il s’agissait en fait de l’HD (Heavy Duty), le premier modèle de la série qui sera agrandie plus tard avec le Farmer et le Twin (2015).

Base identique

La base de l’injecteur est restée presque identique depuis 1993. Selon Duport, ceci était possible parce que l’All Track HD formait la base pour le Farmer et le Twin. Le cadre principal a été développé au cours des années, et adapté afin de répondre à la demande d’injecteurs toujours plus larges dont le DW 12368 est la version la plus grande en ce moment. Cette version est d’ailleurs la seule avec un cadre en cinq parties, ce qui la rend plus lourde et donc, assez chère. Les autres cadres sont modulaires et construits en trois parties. La nouvelle version de 9,40m est également en trois parties et la hauteur de transport dépasse de 4,0m. C’est une des raisons pour lesquelles l’injecteur de 8,70 m demeure la version la plus populaire dans le Benelux.

Les éléments des modèles All Track sont suspendus à une sorte de diapason inversé fonctionnant comme fusée. Grâce à cette construction, chaque élément peut pivoter de 11° vers la gauche ou la droite et donc s’adapter dans les virages. Selon Duport, ceci réduit l’usure des roulements des disques. C’est là que l’HD se distingue du Farmer. L’HD a des disques un peu plus grands (31,5 cm par rapport à 30,5 cm) ainsi qu’un double roulement, deux à gauche et deux à droite, par élément de deux disques. Le Farmer a un roulement par côté.

Disques en trois parties

Les disques du HD et du Farmer sont en trois parties. Un disque central est coincé des deux côtés entre deux disques légèrement bombés qui sont mis sous pression contre le disque central. Cette pression doit éviter que le disque ne soit souillé par terre, herbe et autres ‘saletés’. Le disque central ouvre la motte, les disques plus petits forment le sillon. Le disque central peut être remplacé séparément en cas d’usure. Sur l’HD, les disques bombés sont nettement plus épais que chez le Farmer. La distance de disques est de 20 (Farmer) ou 18 cm (HD & Twin). Le cadre principal de tous les injecteurs All Track est équipé d’une construction légèrement pendulaire pour bien s’adapter au sol. Ainsi, les trois ou cinq parties de cadre peuvent légèrement se décaler. De plus, chaque élément est équipé d’un ressort de pression. Quand la motte est molle ou que les conditions sont humides, le système de relevage décharge la machine afin d’éviter que les disques ne soient enfoncés trop profondément dans les mottes. Si la motte est sèche et dure, les cylindres poussent justement encore plus sur les disques qui s’enfoncent davantage. L’All Track Twin à disques positionnés en V est développé pour pouvoir injecter de façon optimale dans des circonstances sèches.

Développé un propre distributeur

Les tuyaux des injecteurs All Track ne sont pas de longueur égale et selon Duport, cela n’est pas nécessaire pour une bonne répartition du lisier. Les utilisateurs confirment cela. L’entreprise a développé son propre répartiteur et rotor à cet effet, afin d’éviter que les éléments du milieu ne distribuent le lisier avant les éléments extérieurs par l’utilisation des vannes d’arrêt. Le rotor a quatre (Farmer) ou six (HD & Twin) bras pour la répartition du lisier sur les sorties. Chaque bras a une contre-lame qui court sur la plaque de coupe à aiguiser. Le lisier passe ensuite dans les tuyaux via des sorties de 50 mm. Le rotor Duport est avantageux surtout pour la répartition par petits dosages, selon le fabricant. De même pour le répartiteur, placé plus haut qu’avant.

Le système de graissage automatique est une option populaire. Le système graisse presque tous les roulements. De plus en plus d’injecteurs partent également de l’usine avec coupure de section. Pour cela, Duport choisit cinq sections, desservies via un bloc à valves et des vannes d’arrêt hydrauliques.

Texte: René Koerhuis & Antoon Vanderstraeten
Images: René Koerhuis & Antoon Vanderstraeten