Une nouvelle presse haute densité pour presser plus intelligemment

Pour augmenter la productivité, il faut généralement rendre les machines plus grandes et plus lourdes. Mais il arrive un point où le constructeur vient buter sur une limite où le code de la route (largeur, charge par essieu) ou la puissance nécessaire réduisent sa marge de manœuvre. On sait que la ligne de transmission des presses haute densité souffre beaucoup lorsque l’on augmente la capacité de pressage.

Des solutions comme le démarrage hydraulique de la presse peuvent aider, mais ne suffisent pas si vous voulez augmenter votre productivité. En pleine moisson, il n’est pas rare que les entreprises agricoles doivent presser de 50 à 60 hectares de paille par jour. Et il n’y a d’ailleurs pas que les entreprises agricoles qui souhaitent augmenter leur capacité, puisque les négociants de paille veulent eux aussi pouvoir transporter des tonnages importants. « Comment faire des balles (120 X90) de près de 500 kg mesurant 2,5 m de longueur avec 6 noueurs ? » C’est en résumé le défi auquel les ingénieurs de New Holland devaient s’attaquer. La solution s’appelle New Holland Big Baler High Density (HD), un engin qui diffère tant par son style que par sa technologie du précédent modèle haut de gamme, la Big Baler 1290 Plus. Dotée du nouveau concept de nouage Loopmaster, de la nouvelle ligne de transmission Power Shift, d’une suspension hydraulique et de différentes fonctions Isobus, cette nouvelle presse HD a déjà fait l’unanimité auprès des jurys professionnels. Lors d’Agritechnica, elle a reçu une médaille d’argent pour son concept de transmission novateur et pour son système de commande combiné au T7. Elle a ensuite décroché un « épi d’or » lors d’Agribex.

Concept Smart Drive

Il faut une grande quantité d’énergie pour lancer une presse. Limiter cette quantité d’énergie nécessaire constituait un des objectifs prioritaires des ingénieurs de New Holland, qui voulaient de plus augmenter d’un facteur de 2,3 l’énergie produite par le volant moteur. Si l’on veut obtenir plus d’énergie, on peut augmenter le diamètre du volant moteur, le poids ou la vitesse. New Holland a fait les trois, mais c’est en fait l’augmentation de la vitesse combinée à la transmission Powershift, élément clé du concept, qui a permis le principal gain d’énergie.  En première vitesse, on obtient 685 tr/min en sortie. On passe alors sur le deuxième rapport qui offre, à 1.000 tr/min (sur la prise de force), un régime de 1.440 tr/min à la sortie de la transmission mise au point par Walterscheid. Ce régime élevé permet de porter la force de piston à 62 tonnes. Le nombre de coups de presse par minute reste quant à lui inchangé, à savoir 48. La transmission a été conçue de façon à obtenir une ligne de transmission bien droite à la sortie du réducteur principal. Ce réducteur est suspendu au châssis, ce qui réduit l’accumulation de matière et le risque d’incendie. On observe en général que le concept Smart Drive est bien né, tant mécaniquement qu’électroniquement. C’est ainsi qu’un frein intégré permet de toujours arrêter le piston au bon endroit. Au redémarrage, le piston réalise un cycle complet avant le premier coup de presse. En outre, une sécurité intégrée entraîne l’arrêt de la presse en cas de surcharge. Enfin, un bouton-poussoir permet de décomposer le cycle de pressage étape par étape afin de faciliter l’entretien.

La capacité du pick-up a été augmentée par l’adoption d’une barre à 5 dents au lieu de 4. Le positionnement des dents a été conçu pour que la récolte soit prise d’abord au centre, puis sur les côtés. Les lames de ressort sont désormais réalisées en plastique, ce qui empêche la terre d’y coller. New Holland a en outre rendu le crochet d’attelage réglable, ce qui facilite l’arrimage.

Nouveau système double nœud Loopmaster sans chutes de ficelle

La volonté des concepteurs était de réaliser des balles plus lourdes avec un concept à 6 noueurs. Il fallait donc trouver une autre solution pour le système de noueur à double nœud standard. La combinaison entre un nœud standard et un nœud Cormick permet d’obtenir une résistance à la traction plus élevée de 26 % sur la même corde. Un nouveau porte-corde a en outre été intégré. Qui plus est, le noueur ne doit plus maintenir la corde pendant la formation de la balle. Le système de nouage LoopMaster breveté équipera également les modèles Big Baler produits à partir de 2020. Grâce à cette résistance à la traction plus élevée, New Holland affirme être en mesure de produire des balles suffisamment denses avec 6 noueurs. Pour obtenir un bon format de balle, le canal de pressage a été allongé et mesure désormais plus de 4 m. En outre, 7 cylindres à double service (3 dans le haut et 2 de chaque côté) contribuent à former la balle. Le dernier avantage du système de nouage Loopmaster est l’absence de chutes de corde dans la récolte ou dans le fourrage. Cela représente 46 kg (ou 6 km !) de plastique en moins sur un total de 10.000 balles.

Hydro-tandem à suspension

équipée d’un châssis hydro-tandem avec essieux BPW, la nouvelle presse HD dispose en outre pour la première fois d’une suspension hydraulique. Cela fait évidemment partie du concept total fonctionnant avec un attelage réglable et la connexion établie par la transmission Powershift entre le tracteur et le réducteur principal. La Powershift compense pour ainsi dire la différence de hauteur entre la sortie de la PFD et l’entraînement du volant moteur et du réducteur. Cela a permis d’augmenter la garde au sol de la presse, et d’y intégrer une suspension hydraulique. La combinaison avec des pneumatiques de 1,4 m de hauteur est vraiment impressionnante. La suspension hydraulique offre plus de confort de conduite mais aussi d’autres avantages, par exemple pour remplir le dévideur de corde. Vous pouvez utiliser le débattement des cylindres pour abaisser la presse et donc aussi le dévideur de corde jusque presqu’au niveau du haut des pneumatiques. Alors que le remplissage nécessitait auparavant une échelle, la suspension hydraulique permet désormais de combler cette distance. Des pneus grands et larges sont une nécessité pour éviter le compactage du sol avec une presse qui pèse malgré tout 14,6 tonnes à vide.

De par sa conception, la nouvelle New Holland Big Baler High Density constitue non seulement une nouvelle référence, mais elle introduit également un nouveau look sur les récolteuses de New Holland. La combinaison d’une nouvelle transmission Powershift avec le système de nouage Loopmaster permet de réaliser des balles standard de plus de 500 kg mesurant 2,5 m de longueur. La presse HD est en outre équipée d’un châssis hydro-tandem avec essieux BPW et dispose en outre pour la première fois d’une suspension hydraulique.

Plus de confort au volant du T7 grâce au système de contrôle de la Baler

Le conducteur du tracteur ressent 48 fois par minute une secousse provoquée par le coup de presse. À ce moment, le régime moteur est réduit d’environ 300 tours par minute en fonction de la puissance demandée. Tout cela crée pas mal de vibrations dans la ligne de transmission et entraîne l’inclinaison de la cabine. Sans intervention, la cabine va se pencher de 10,4 degrés. En connectant les informations Isobus de la presse à un T7, on peut intervenir sur la commande du tracteur car on sait parfaitement à quel moment les coups de presse surviennent. Le conducteur d’un T7 a dès lors la possibilité de sélectionner un mode de pressage et donc de choisir plus de confort de conduite ou plus de confort pour le conducteur. New Holland va alors bloquer la suspension de l’essieu arrière du tracteur juste avant le contact entre le piston et la récolte. Grâce à cette intervention, la cabine ne s’inclinera que de 8,8 degrés, soit 15% de moins. En outre, un supplément de carburant est injecté juste avant le coup de presse, ce qui se traduit par une baisse du régime moteur de 200 tr/min. La communication entre la presse et le tracteur passe par l’Isobus 3, ce qui permet également à la presse de commander le tracteur pour améliorer la productivité.

%d blogueurs aiment cette page :