Rétrospective: Rivierre Casalis RC8080

La réponse européenne aux presses a grandes balles américaines.
Au début des années 80, il y avait énormément d’intérêt pour les presses à grandes balles. A l’origine de cet intérêt: la nécessité d’obtenir de grandes balles de paille, de foin et de préfané, faciles à manipuler à la machine. Au début, les presses à grandes balles venaient des Etats Unis. Un nombre de fabricants européens, parmi lesquels l’entreprise française Rivierre Casalis, ont développé des presses à grandes balles. Chez Rivierre Casalis, il s’agissait du RC 8080, une presse à grandes balles à la mesure de l’agriculteur et de l’entrepreneur de travaux agricoles européen.

 En 1981, la RC8080 était conçue. 14 machines étaient testées durant les quatre années suivantes. En 1985, les premières machines sortaient de l’usine. Comparé aux presses américaines Freeman 1500 et Hesston 4800, produisant des paquets de 1,20m de large et de 1m de haut et de 1,20m sur 1,30m, le RC 8080 de Rivierre Casalis produisait des balles plus compactes de 80 x 80 cm, plus faciles à transporter par l’agriculteur ou l’entrepreneur agricole.

Le RC 8080 semblait se conformer à la demande du marché, car 150 étaient vendus en 1986 seulement, et encore 300 en 1987, faisant du RC 8080 un succès, surtout en France et au Danemark. Dans le Benelux, la Rivierre Casalis RC 8080 était présenté à l’occasion de LandbouwRAI d’Amsterdam en 1986.

Uniquement pour paille et foin
Le 8080 a un ramasseur de 177cm de largeur avec un total de 104 dents et est développé pour presser paille et foin. Le système d’amenage du RC 8080 est connecté aux mouvements du bloc de presse de façon indirecte. A chaque coup, du matériel est amené dans la chambre de presse. La chambre de pré-compression est remplie par une herse à cinq dents qui amène le matériel depuis le ramasseur. Chaque troisième coup de cette herse va jusque dans le canal de pressage. Le bloc de pressage fait 46 coup par minute, la herse d’amenage en fait 3 x 46 = 138 coups par minute. A chaque troisième coup, le bloc est dans sa position arrière et l’espace devant le bloc est le plus grand possible. Pour un remplissage régulier du canal de presse, il est important que le produit soit réparti dans la longueur de l’andain. Le paquet ne sera rempli de façon égale au-dessous et en-dessous que chez un andain bien rempli. Quand l’andain a des parties sans matériel, le remplissage dans la direction verticale ne sera pas optimale.

Pub

Pub

Pub

Presser du préfané avec un taux d’humidité de 50% allait à peine, puisque l’amenage de l’herbe dans le canal de presse se passe moins facilement.

L’avantage de ce système d’amenage breveté est que le paquet se laissait ouvrir plus facilement, puisqu’il se composait d’un grand nombre de petits paquets, permettant à l’utilisateur de pouvoir bien répartir la paille ou le foin.

Réglage de densité triple
Lors du pressage, une limitation de la force de pressage est nécessaire afin d’éviter des dégâts à la presse. La puissance de pressage est réglée avec une chambre de pressage ouverte à l’aide d’un blocage des parois du canal de presse. Ce blocage détermine le freinage du matériau pressé dans le canal de presse.

Pour la première génération Rivierre Casalis, le blocage ne se faisait que latéralement, et il n’y avait pas de connexion directe entre la puissance de pressage et le blocage du canal de pressage. La deuxième génération de presses 8080, vendues après la reprise de Rivierre Casalis par Vicon sous le nom de Vicon MP 800, était munie d’un canal de presse adapté à réglage de densité triple. La pression était réglée via un panneau de contrôle dans la cabine de tracteur et un manomètre à l’avant de la presse informait le conducteur sur la pression de travail exacte.

Poids de volume important
L’une des caractéristiques et avantages majeurs de la presse à grandes balles et la densité. Le poids de volume du produit pressé détermine la charge sur les moyens de transport.

Le poids de volume est en grande partie influencée par le taux d’humidité, de l’épaisseur des couches ou de la capacité et de la largeur du paquet. Les paquets provenant de presses à canal de pressage étroit de 80 cm comme celui du RC 8080 peuvent être plus lourds que ceux d’une largeur de 120 ou 180 cm. A l’occasion d’une démonstration de presses à paille à Bad Sassendorf-Ostinghausen (Allemagne) en août 1991, le RC 8080/MP800 atteignait un poids m3 de 163kg pour la paille, le deuxième meilleur résultat sur les 11 presses participantes. Le prospectus mentionnait une densité de 120 à 180kg/m3 en paille et de 220 à 270 kg/m3 en foin. Le nouement était effectué par quatre noueurs Rasspe du système Deering.

Le Rivierre Casalis RC 8080 était importé en Belgique par Van Wonterghem d’Ath-Ghislenghien, et par Indumij Landbouw BV dans les Pays-Bas, qui importait également des tracteurs Renault.

 

Rivierre Casalis
L’usine Rivierre Casalis était fondée par Désiré Casalis en 1889. Cette année-là, on entamait la confection de locomobiles pour l’entraînement de garnitures de battage et pour tirer des charrues. Le programme était étendu avec des presses stationnaires à atteler derrière les batteuses en 1910. Ainsi, Rivierre Casalis était la première usine à presses de France.

La Rivierre Casalis RC 8080 était construite à Orléans. Dans les années 70 et 80, Rivierre Casalis était la plus grande usine de presses à haute pression. En 1978, 71% des parts de marché de Rivierre Casalis étaient reprises par l’entreprise Renault Agriculture. A partir de là, les produits RC étaient vendus par 280 distributeurs et agences Renault en France. En 1988, Rivierre Casalis était repris par Vicon, et la Rivierre Casalis RC 8080 est produite sous les couleurs Vicon et sous le nom MP 800. La technique de base de cette presse formera la base pour les presses à grandes balles Vicon LB avec formats de paquets variés, et se retrouve encore dans les presses à grandes balles actuelles de Kuhn aujourd’hui.

 

 

 

DE BRUYNE ASSENEDE: “MACHINES FIABLES POUR LE FOIN ET LA PAILLE”
Naguère, l’entreprise de travaux agricoles De Bruyne d’Assenede disposait de deux Rivierre Casalis RC 8080. Marc De Bruyne, vainqueur des Agrafiek de 2015, se rappelle qu’il s’agissait de bonnes presses dans la paille et le foin. “Le RC 8080 était une presse mécanique fiable avec peu d’électronique et de bons noueurs. On pouvait la donner entre les mains de n’importe quel conducteur. Presser du préfané avec beaucoup de matière sèche était faisable mais quand l’herbe était verte, on ne parvenait pas à remplir les paquets”, se rappelle Marc. “Bien qu’on utilisait un nombre d’entraînements à chaîne, la presse était fiable, du moins à condition de consacrer suffisamment de temps aux entretiens. Régler les chaînes d’entraînement avant de ne pas dérégler le timing entre la presse et les aiguilles, par exemple”, dit Marc.

 

 

Texte: Jan Ebinger Images: Davy Tandt