PLOEGER À QUATRE ROUES EN ROUTE

Suite à l’introduction réussie de l’AT4103 LNMS (trois roues) et de l’AT5105 LNMS (cinq roues), Ploeger a récemment annoncé qu’elle allait bientôt lancer une machine d’injection de fumier à quatre roues sur le marché. La nouvelle machine est en cours de développement depuis plus d’un an et complète la famille d’épandeurs de fumier automoteurs de l’entreprise. Avec l’introduction du LNMS AT5104, Ploeger vise à étendre davantage sa position sur le marché. L’entreprise travaille actuellement sur un prototype qui sera testé cette année. Le lancement aura lieu au salon Agritechnica en novembre. La livraison de la série initiale de produits est prévue pour le début de 2022.

La machine répond à la demande d’un groupe de clients passionnés par l’idée d’un véhicule à quatre roues avec une transmission mécanique éprouvée, comme la transmission utilisée dans les trois et cinq roues. De plus, l’introduction du LNMS AT5104 avec un réservoir de 22 m³ est un complément logique aux LNMS AT4103 (16 m³) et AT5105 LNMS (26 m³).Le développement de l’AT5104 LNMS conserve le concept éprouvé de la ligne AT. Le véhicule à quatre roues dispose d’un entraînement mécanique qui fournit une puissance maximale, combinée à une faible consommation de carburant. L’excellente répartition du poids associée à l’unité de direction en crabe permet une faible pression au sol par roue. De plus, la machine est très maniable grâce à la transmission mécanique et à la direction intégrale. Le système de manutention du fumier est très efficace en raison du temps de chargement court et du bras de chargement polyvalent avec Superload. Enfin, la machine sera équipée des mêmes commandes de fonctionnement simples et conviviales.D’un point de vue technique, la nouvelle machine se compose de composants bien connus. La centrale électrique est un moteur diesel Scania de 405 kW (550 CV). De plus, il est équipé d’une transmission ZF CVT, d’essieux Kessler et d’une cabine de conduite Claas. Le système de fumier se compose également de composants bien connus, tels qu’une pompe à lisier Börger, un broyeur Vogelsang et un réservoir en polyester.

La firme néerlandaise Ploeger, la firme américaine Oxbo et la firme française Bourgoin ont toutes été fondées dans les années cinquante du siècle dernier. En 2011, les sociétés ont fusionné pour créer le groupe Ploeger Oxbo (POG). POG possède 7 usines et 13 centres de service dans le monde. Le groupe emploie au total environ 800 collaborateurs. Le chiffre d’affaires annuel s’élève à environ 230 millions d’euros. Le siège social de POG est situé à Roosendaal, aux Pays-Bas.

Ploeger, Oxbo et Bourgoin produisent une large gamme de machines pour différents marchés agricoles. La gamme de produits comprend des récolteuses pour le maïs, les pois, les haricots, les légumes-feuilles, les pommes de terre, les herbes, les myrtilles, le café, les raisins et les olives, les épandeurs de fumier automoteurs et les fusions d’ensilage.

Source – ploeger.com