MF Diamond Days : Jubilé Massey Ferguson 

Fin octobre, Massey Ferguson fêtait les 60 ans de la marque en collaboration avec les distributeurs MF, Mechan Group et Matermaco, à l’élevage laitier Vreba Melkvee de Vredepeel (Pays-Bas). 

L’emplacement pour ces « Diamond Days » était un choix bien réfléchi.  Avec ses 2250 vaches laitières, Vreba Melkvee est le plus grand élevage laitier des Pays-Bas. Cette méga-entreprise collabore avec Wageningen U&R et fait office de « Living Lab », où les nouveaux concepts élaborés à Wageningen sont testés dans la pratique et éventuellement corrigés. A partir des expériences au sein de cette entreprise, les observations et idées de l’élevage laitier néerlandais sont promues partout dans le monde.

Et voilà pourquoi cet autre acteur global, Massey Ferguson, a choisi Vreba Melkvee afin de présenter la gamme MF ainsi que quelques premières.

La  moissonneuse-batteuse MF Ideal 8 se distinguait.  La MF Ideal 8 peut être équipée d’une table de coupe de maximum 12,2m. Cette moissonneuse-batteuse équipée d’un moteur MAN de 12,4l et 542ch, deux rotors de battages ainsi qu’une trémie à graines de 17.100l est équipée de réglages de battage entièrement automatiques. Ce qui est particulier, c’est que MF peut livrer ce géant avec des pneus 800, maintenant la largeur de transport dans les 3,30m. Pour les sols fragiles, la machine est également disponible sur des chenilles jusqu’à 91 cm de large, permettant également de maintenir la largeur de travail de la machine dans les 3,50m.

Nous investissons non seulement dans la gamme MF, mais également dans le réseau de distributeurs MF »

La MF 8740 S DVT EXCL est le modèle en haut de sa classe de la série 8700 S, composée de six modèles de 300 à 405ch. Ce modèle phare de la série MF 8700 S est équipé d’un moteur Agco Power de 8,4l avec EPM de maximum 405ch.  Cette série a été soumise a un nombre de modifications au cours de l’année de production 2018. Elle est désormais équipée d’une suspension de cabine hydraulique active à 4 points, d’un écran tactile Datatronic 5 et de technologie comprenant Guidance, contrôle de section et Task Doc Pro.

Le TH.8043  deviendra le modèle haut de gamme parmi les chargeurs télescopiques MF. La gamme se compose actuellement de six modèles. La série, introduite fin 2016, a récemment été agrandie avec deux modèles : le TH.7030 et le TH.8043. Le MF TH.7030 a les caractéristiques suivantes : une capacité de relevage de 3 tonnes et une portée de 7m avec une version LP pour les hauteurs de passage à partir de 2,25m. Les caractéristiques de base du TH.8043 sont la hauteur de relevage maximale de 7,5m et sa capacité de relevage maximale de 4,3 tonnes.  Sa longueur totale demeure en-dessous des 5m et sa largeur totale ne fait pas plus de 2,36m (pneus R24 460/70).  Un moteur Doosan de 4 cylindres et 130ch assure entre autres la transmission de la pompe CCLS d’une capacité de 190l.

La presse à grands paquets MF 2370 Ultra HD produit des balles, par rapport à son prédécesseur 2270 XD, d’un pressage amélioré de 20% . En alourdissant les parties vitales, comme le canal d’alimentation, la chambre de pre-pressage, la ligne de transmission et la presse, les balles sont mieux pressées et on obtient une économie de transport et de place de stockage.  Le canal de presse fait désormais 4m de long, 20% de plus par rapport à la version XD précédente. La ligne de transmission à deux échelons s’accorde aux tracteurs agricoles lourds et le volant d’inertie fait 1500 tours par minute, alors que la presse fait 50 coups par minute. La 2370 exige un tracteur d’une puissance de 350ch et pèse 13.400kg. Afin de pouvoir assumer ce poids, la presse est montée sur un tandem 620/55R26.5, tout en restant dans la largeur de transport de 3m malgré cette grande taille de pneus.

La MF RB3130F est une nouvelle presse à balles rondes à chambre de pressage fixe et 18 rouleaux de pressage.  La RB3130F produit des balles d’un volume de 1,50 m3 et d’un diamètre de balles de 1,25m. La chambre de pressage en forme rappellant une coquille d’escargot est un aspect typique : la forme assure une alimentation améliorée. L’alimentation de filet et le dépôt des balles sont également améliorés. La trappe arrière est équipée d’un nouveau verrouillage mécanique qui contribue à une forme de balle stable. La ligne de transmission partagée avec le ramasseur, le rotor de coupe et les rouleaux de presse assurent une bonne répartition de puissance et des frais d’entretien réduits.

Les MF RBC313F Protec et MF4160V Protec sont des nouvelles combinaisons de presse/enrubannage à chambre variable. Les deux presses disposent d’un ramasseur non directionnel de 2,25m ainsi que d’un rotor de coupe à 25 lames. Le système d’enrubannage intégré équipé de deux satellites de film assure l’enrubannage des balles. Ce nouveau concept d’enrubanneuse est compact et assure une bonne reprise de la balle depuis la chambre de pressage.   La transmission lourde de la table d’enrubannage à grands rouleaux en caoutchouc est un élément frappant. Ce système permet d’enrubanner les balles plus lourdes. Les presses sont équipées d’un essieu simple à freinage pneumatique et de grands pneus 620/55R26.5 Vredestein Flotation pour une pression au sol réduite, une réduction de dégâts aux mottes pendant la manœuvre et une tenue de route stable.

 

 

 

Interview avec Thierry Lhotte, vice-président et directeur marketing de Massey Ferguson pour l’Europe et le Moyen Orient

EA: Comment faites-vous en sorte que Massey Ferguson demeure sur sa course ?
 « Massey Ferguson est un acteur mondial depuis l’introduction de son nom de marque, en 1958 et demeure le leader du marché 60 années plus tard en termes de tracteurs agricoles avec une part de marché de 20%. Nous ne vendons pas que des tracteurs ou machines MF, mais l’expérience MF.

Ce qui est important, c’est que tout le monde chez MF puisse retomber sur notre vision de l’avenir, où toutes les personnes impliquées, des distributeurs aux employés d’usine, travaillent ensemble à une vision d’avenir. MF ne fait pas que rêver du futur, mais lui donne forme avec en tête le contrôle des frais et la qualité mais aussi une économie d’énergie. En tant que fabricant, nous essayons de réduire les émissions.  Le parking de Beauvais (France) est équipé de panneaux solaires depuis peu, faisant que la consommation d’énergie du site est quasiment nulle.  Nous sommes très ambitieux et voulons doubler notre rendement dans la période 2020-2027. »

EA : Comment comptez-vous réaliser cela ?
« Rien que cette année, nous avons investi 49 millions d’euro en digitalisation à cet effet. C’est pour nous l’instrument de choix pour une communication encore plus rapide entre client, distributeur et usine. En termes de tracteurs, de moissonneuses-batteuses, de presse à balles rondes et à grands paquets, nous allons travailler avec un réseau de distributeurs MF exclusif. Pour les solutions fourragère MF, on compte travailler selon une stratégie plus souple. Nous comptons travailler selon des directives différentes, spécifiques à chaque pays. Chaque distributeur MF recevra une proposition personnalisée.  Nous n’investissons pas que dans du R&D pour nos produits, mais également dans nos distributeurs. Nos tracteurs et nos machines doivent d’abord plaire au client, et nous ne pouvons tracer cela que grâce au retour de nos distributeurs. »

EA : Vous vous profilez en tant que full liner pendant les Diamond Days. Cela semble correct en termes de récolte de fourrage, mais la branche de travail au sol manque encore chez MF.
« C’est une remarque correcte. La branche de fourrage est bien reprise chez nos distributeurs grâce à l’intégration des gammes Fella et Lely, mais il manque en effet une branche travail du sol. Il est notre souhait de devenir un véritable full liner, et nous désirons donc agrandir notre gamme de machines de travail au sol. Les distributeurs sont d’ailleurs demandeurs de l’histoire full liner.

Nous sommes donc à la recherche d’un fabricant de machines de travail au sol à la réputation solide et opérant partout dans le monde.  Une entreprise qui ne construit des outils que pour le marché de l’Amérique du Nord ne convient pas à MF, puisque les distributeurs européens ne peuvent rien faire avec ces outils-là.  De la même façon, nous ne comptons pas passer un accord avec un fabricant qui nous livre ses outils dans les couleurs MF, comme cela se faisait chez MF et beaucoup de collègues au cours des années septante. »

EA : Donc, on peut s’attendre à la reprise d’un fabricant d’outils par MF bientôt ?
« Je ne vais pas me prononcer au sujet d’un terme, parce qu’il faut deux partis intéressés pour une reprise. Cela doit aussi convenir au parti repris, même après la reprise, afin de pouvoir garantir une bonne continuité. »