Les nouvelles Bobcat S550 et S590 viennent compléter la série M

Avec le lancement des modèles S550 et S590, Bobcat complète sa série M de chargeuses articulées et chargeuses compactes sur chenilles. Les machines sont désormais équipées de série de quelques fonctions qui étaient encore optionnelles sur les précédents modèles.

Système Selectable Joystick Control de série

Une des principales fonctions de série équipant les S550 et S590 est le système Bobcat Selectable Joystick Control. Des interrupteurs commandés du bout de doigts et différentes fonctions Bobcat permettent de configurer la chargeuse automatiquement comme porte-outil. Cela permet de travailler toute la journée avec un choix aussi vaste que possible d’accessoires. Le système Attachment Control Device est lui aussi désormais présent de série sur les S550 et S590. Une communication CAN-BUS permet à la machine d’identifier elle-même les accessoires utilisés. Le système ACD configure automatiquement la commande par joystick et le courant de sortie pour chaque accessoire.

Le tableau de bord Deluxe, qui équipe désormais la machine de série, offre lui aussi bon nombre de fonctions supplémentaires. La fonction de démarrage sans clé évite ainsi toute utilisation non autorisée de la machine. S’il le souhaite, le conducteur peut verrouiller et protéger par un mot de passe tant le système HF que la transmission à deux rapports. Le nouveau menu de gestion DPF permet de gérer facilement la machine et le post-traitement des gaz d’échappement.

Couple élevé

Les S550 et S590 sont toutes deux équipées d’un moteur Bobcat D24 et d’un système d’injection Bosch. Le moteur est conforme aux normes d’émission Stage-V et offre une puissance de 50,7 kW ou 68 ch. Avec la fonction de « ralenti automatique » (avec SJC uniquement), le régime moteur chute lorsque le joystick reste au point mort et n’est pas utilisé pendant cinq secondes. Le premier entretien a lieu au bout de 500 heures de travail.

Les deux modèles sont équipés d’une transmission à deux rapports. Cela a permis d’augmenter la vitesse de circulation de 11,4 km/h en régime bas à 17,3 km/h en régime élevé.

%d blogueurs aiment cette page :